text1

Editace
Vyhledávací formulář
Mapa webu
Úvodní stránka
 .: Úvod :: PRIVATE :: Virtuální prohlídky :: Letecké prohlídky :: Web kamera :: Kontakty :.
114706.j 20200729 20200729 20200722 _2020072 20200722 _2020072 114702.j 20200729 _2020072 _2020072 z2020072 20200729 20200729 _2020072 114715.j 20200722 20200722 20200722 20200722 _2020072 20200722 114601.j 20200722
LES OBJECTIFS TOURISTIQUES DE ŽAMPACH Tisk článku    



LES OBJECTIFS TOURISTIQUES DE ŽAMPACHDocument format [PDF]


La municipalité de Žampach est une petite commune de la région de Pardubice situé a l´est de la république tchèque. Elle se trouve a 12 km au nord est d´ Ústí nad Orlicí entre les châteaux de Lanšperk, Potštejn et Litice. Le point le plus élevé est le sommet volcanique de Žampach 545,7 mètres au-dessus du niveau de la mer, et sur laquelle on trouve des ruines du château. Dans cette partie nommée Podorlicka, une faille donne un paysage typique marneux et sableux.
  
Le foyer sous le château de Žampach est un foyer pour les personnes handicapées physiques – ce dispositif de la région de Pardubice, est situé sur le site du château, celui-ci est originaire de la moitié du 17.  siècle. C´est pourquoi la partie intégrante de notre travail consiste aussi a des soins culturels, naturels d´une valeur historique de cette place et leur utilisation ayant pour but le développement public des visites du complexe et des relations sociales larges des habitants de notre dispositif des sociétés nous entourant.
 
LE CHATEAU FORT DE ŽAMPACH
Sur les collines en forme de cone on trouve des ruines du château gothique de ŽAMPACH.
Le château de Žampach a été construit pendant la colonisation piémontaise des montagnes orlicky. La première notion indirecte de l´ existence du château fut trouvé dans les chroniques de zbraslav en 1308. Selon celle-ci mais d´autres sources le nom d´origine allemand du château était Sandbach, „le ruisseau sablonneux“, a partir de celui-ci l´appellation tchèque fut Žampach. Il est vraisemblable, que les fondateurs furent les premiers propriétaires et l´ont maintenu en état jusqu´au début du 14. siècle – une famille, qui avait sur son sommet une trompette. Les descendants de cette famille, qui se ramifia considérablement déjà au 14ème siècle, considéraient encore au 18ème siècle comme rouage de sa famille. Petr de Žampach est encore cité de nombreuses fois dans des sources contemporaines. Une fois  en 1312 il a reçu de façon inconnu Žampach jusqu´à la salle royale et plus tard Jean de Luxembourg attribua le château de „Samboch“ à Henry le jeune de Lipa. Dans les notations familiales de l´homme de lipa, on trouve une inscription sur laquelle fut inscrit en 1347 les châteaux de Rataje et Žampach construits avec 2000 coups de pioche. Il est possible, qu´ils furent construits par Jan de Smojna appelé Pancíř, qui est cité comme le détenteur de Žampach.
 Le chevalier pillard Jan de Smojna est le détenteur le plus célèbre du château et son destin fut longtemps raconté dans des légendes populaires. Jan de Smojna était semblable à Charles IV. Pour leur courage il donnait l’accolade  aux chevaliers et les distinguait avec des chaînes en or. Mais le seigneur de Žampach commença à envahir les marchands et les habitants pacifiques. Charles IV  assaillit, conquit Žampach et pendit Pancíř.
 
En 1629, le seigneur du château d´Oprštorf nommé Friedrich le plus âgé était sans enfant, il légua toutes ses marchandises à l’ordre des compagnons de Jésus, dans le collège de la nouvelle ville de Prague. Friedrich mourut en 1630 et la propriété incomba au collège nouvellement instauré de Hradec. Cette détention  fut jusqu’à détruire l’ordre. Pendant la guerre de trente ans, la cour du château fut assaillie à de nombreuses reprises. En 1634, la cour fut conquise puis brûlée, en 1639 le château fut conquis et volé par les suédois, en 1648 il en fut de même par l’armée de l’empereur. Après la guerre de 30 ans le château ne fut probablement pas réparé,  il fut même cité comme désert à la moitié du 17ème siècle.
 Seul la chapelle du château sainte croix fonctionnait encore, et en 1972, le recteur du château,  Tobiáš Reichel fit réparer avec des pierres de bâtisse le château abandonné. A la fin du 18ème siècle ils construisirent des murs élevés à Žampach, ils les utilisèrent comme source de matériel de construction pour les édifices dans les environs. Un belvédère en bois et une passerelle aujourd’hui disparue furent construit ; cette passerelle lie l’avant du château jusqu’au château même et fut restaurée afin de conserver les vestiges de ces murs.

 

LE CHATEAU DE ŽAMPACH
 La citadelle fut justifiée originellement sous le château fort de Žampach antérieurement à l’année 1600. En 1672, les jésuites s’approchèrent pour édifier leur résidence. Ils utilisèrent probablement du matériel de construction et même certaines pierres du château fort. De 1701 à 1713 l´aile nord du château fut adossé rapidement à la chapelle de saint Bartolomé.
 
Apres l´ordre des jésuites Žampach devint propriété de l´état (en 1773 il échut au fond religieux) et après plusieurs propriétaires le château fut acheté en 1884 par Anna Gustave de Lützov, l´épouse de František Lützov, diplomate autrichien et connaisseur de l´histoire tchèque . Les époux Lützov furent les propriétaires les plus importants du château de Žampach (1884-1932, leur blason se trouve sur le coté nord du château), la dernière grande construction du château provient de cette époque. Les Lützov ont restauré à la fin du 19ème siècle toute une zone du château.  Après la reconstruction du 18ème et 19ème siècle, elle a obtenu un bâtiment du château un plan progressivement actuel en forme de la lettre E.
 
František Lützow (*1849 †1916) était un connaisseur de l´histoire et de la littérature tchèque. C’est dans le château de Zampach qu’il  créa la plus grande partie de ses travaux scientifique et historique. Ceux-ci contribuèrent à une importante propagation de la culture tchèque en Angleterre et en Amérique:
 
Après la mort en 1933 d’ Anna Gustave Lützov,  le château fut dédié à une autre propriétaire nommée Henrieta Campo Franco mais il lui fut confisqué en 1945.
 
LA CHAPELLE DU CHÂTEAU
La partie la plus valorisée du complexe est la chapelle baroque saint Bartolomé – une des premières pièces du château baroque de Žampach. La chapelle fut adapté à l´aile nord du chateau en 1713. Dans le cadre général des réparations en  1992 la tourelle le toit et le plafond de la chapelle furent nouvellement confectionnés. Une cloche moulée avec la date de 1863 fut de nouveau suspendue dans la tour au mois de décembre de cette même année. Dans les ballons des tourelles, un étui fut inclus avec de vrais documents de l´époque. Puis la reconstruction de la chapelle continua par l’assurance statique des murs périphériques, la restauration du choeur intérieur, des planchers et du mobilier jusqu´en 2001.

Au niveau du sol au-dessus de la chapelle, il y avait en 2006 un Centre construit pour le développement de la perception sensorielle et de la musicothérapie du foyer situé sous le château de  Žampach. La partie de la reconstruction générale du bâtiment principal entamée a l´automne 2006 était aussi hors d´état, nous avions aussi l´intention de rénover  les jardins d’hiver du château. L´intérieur de la chapelle est équipé non seulement pour la tenue des cérémonies religieuses, mais aussi pour des actes beaucoup plus culturels. La chapelle possède une technique audiovisuelle avec un grand projecteur.
 
L´équipement original fut progressivement restauré avec le mobilier élémentaire, qui est une partie intérieure actuelle de la chapelle. L´autel est composé d´éléments baroques du dix-septième siècle et d´éléments plus récents.
 
 
Une grande valeur artistique présente surtout le portrait de l´autel saint Bartolomé (restauré pendant les années 1997 – 1999). L´oeuvre baroque de l´auteur est daté sur les pierres, sur laquelle le saint porte sa jambe droite - année 1678.

Deux figurines d´anges en bois polychromés et baroquessont situés au niveau de la vue de l´autel des deux cotés de la mense.
 
Deux tableaux saint Josef et sainte Anne sont opposés et suspendus dans la chapelle. La qualité des tableaux peut être mis sur le compte du peintre Jan Umlaufov (*1825 †1916). Sur le tableau de saint Josef, on trouve dans le coin gauche inférieur, la représentation supposée est ressemblante au château de Zampach, au petit château de Chudoba et à la résidence sous le château. Selon les investigations, les deux tableaux firent créés à la même époque et sont les oeuvres du seul et même auteur. La restauration fut terminée en 1996. Deux lustres vitrés et suspendus complètent la chapelle intérieure. Ceux-ci proviennent des salles du château, ils furent déplacés ici et furent également récemment réparés.
 
Avant d’entrer dans la chapelle du château, il est aussi possible de visiter le travail précieux et sculptural sur le côté intérieur, à l’origine les portes du château. Sur le côté opposé les précieux vitraux de la chapelle qui sont à l’origine une dalle dédiée au souvenir de František Lützow (*1849 †1916) et de sa femme.
 
LE DOCTEUR ET COMPTE FRANTISEK LÜTZOW – personnalité historique marquante lié au château de   žampach
Le docteur František Lützow fut l‘un des plus grands défenseurs et propagateurs de la nation tchèque à la charnière des 19ème et 20ème siècle. Il fut l’auteur de travaux historiques et scientifiques précieux, émanant de ces connaissances en histoire et en littérature tchèque. Son travail historique (par exemple les Tchèques ébauche historique en 1896 et histoires de la littérature tchèque en 1899) est encore utilisé dans les publications spécialisées contemporaines.
 
LE BLASON FAMILIAL DES EPOUX LÜTZOW A ŽAMPACH 
Le blason familial se trouve sur le côté nord de la cour et sur la façade du château. L’ornement principal du blason familial des époux Lützow dans le château est le motif du manteau royal d‘hermine émanant de la dignité de la couronne royale, il possède neuf perles visibles. Le manteau est équilibré par des cordons avec des franges. Cet arrière-plan héraldique provient du 17ème siècle et fut restreint par les prêtres et les comptes.
 
LA DALLE EN SOUVENIR DU DR. FRANTISEK LÜTZOW
La dalle commémorative fut un des ateliers académiques du sculpteur Zdeňek Kolářsky, elle fut solennellement découverte le 10 juin 2001. Elle se situe sur le tombeau devant l‘entrée allant jusqu’au château.
 
LA STATUE DU CHRIST SOUFFRANT - ECCE HOMO
La statue baroque en grès du christ souffrant - Ecce homo d’un auteur inconnu de 1758 (monument culturel enregistré sous le numéro 3894).La statue du Fils de Dieu fut posée par le jésuite de Hradec kralové séjournant ici dans sa résidence d‘été (depuis 1672). A l’origine, la statue fut placée à Žampach près de la vielle route de Hnátnice, où elle fut de nombreuses fois abîmée (la dernière fois elle fut détruite toute entière de manière frénétique). La statue fut restaurée les années 1872, 1994 avant d’être déplacé en 2000.
 
LE PUITS DU CHÂTEAU
La source d’eau d’origine du château était ce puits. Il fut creusé à la main à travers les roches jusqu’à  12 m et maçonné en parti de pierres gréseuses de 3 mètres en moyenne (la profondeur des partis murés est environ de 3 m). Seulement plus tard (après 1950) le rendement de la source fut augmenté par un forage de 36 cm de moyenne jusqu’à la profondeur de  56 m, l’eau des profondeurs fut obtenue à l’aide d’une pompe submersible.
 
LA GRANGE DU CHÄTEAU
La grange spacieuse fut une partie de l’exploitation du château des époux Lützow . Elle est construite en pierres gréseuses provenant des murs du château abandonné sur la colline d’à côté en forme de cône
 
LA PASSERELLE EN BOIS DU CHATEAU
La passerelle en bois du château de 1886. On lit des chroniques, que le soi-disant pont aérien fit la liaison entre le parc du château, le sommet du château et les propres terrains avec des routes réparés et des forêts cultivées.
 
Le foyer du château de Žampach a mené l’entière réparation des passerelles et des murets la dernière fois en 1989, quand déjà la passerelle était en raison d‘un un état ruineux détruit depuis de nombreuses années. Lors de la reconstruction du pont la passerelle fut agrandie à cause d’un passage technique qui parcourait la forêt.
 
En 2007 d’autres changements furent effectués afin de construire des passerelles en bois.
 
HISTOIRE DE LA MUNICIPALITE DE ŽAMPACH
La commune d’aujourd‘hui renoue avec l‘ancien pied du château – nommé le hameau de Buda. Le hameau le plus proche est Hlavná - morcelé en cour seigneuriale. Žampach était la demeure du seigneur de l’administration des environs, en conséquent son centre naturel. Après la destruction des bureaux seigneuriaux en 1848 -1849, il perdit progressivement son importance sociale et économique.
 
Les édifices les plus anciennement conservés sont des chaumières en bois à la charnière du 18ème et du 19ème siècle– il s’agit d’une maison d’un étage tripartite (jusqu’au début du19ème siècle en bois, muraillé à partir de la première moitié du 19ème). A l’intérieur de la commune et de cette architecture dominé par le bois,  on trouve  une cloche du début du 19ème siècle – une oeuvre inconnue de sculpteurs et de charpentiers.
 
L’oeuvre la plus ancienne conservée dans la roche est  le pilori seigneurial de 1693. A présent, il est situé sur le sommet entre le pied de la colline du château et le parc du château.
 
LA NATURE PROTEGEE
Les éléments marquants autour du sommet du château sont les décombres du château. Le peuplement végétal est ici l‘hêtraie et son caractère naturel avec des riches plantes au niveau d’une contenance de 9 hectares. Les végétaux abondent: la daphné, le lys, le verdier et le musquée.
Les lacs d’origine du château sont déjà détruits. En place du lac on trouve un nid de grenouilles et des coquilles. Aux alentours on trouve même d’autres curiosités de la nature (des marécages, des forêts fascinantes).
 
La résidence et ses alentours historiques
Ce domaine de la bohême fut une partie de la sylve frontalière
 – la résidence fut créée car son arrière-pays était une défense naturelle. Les parties composantes d‘origine de ces habitations sont les châteaux de Lanšperk, Litice, Potštejn, Brandýs nad Orlicí. Le château de Velešov nad Potštejnem est probablement le plus vieux d’entre eux.
Outre Lanšperk et Litic, des résidences plus confortables furent construites après le changement social et les relations économiques – les châteaux de Letohrad (Kyšperk), Potštejn, Žamberk, Brandýs, Doudleby, Častolovice. Autour des châteaux des parcs furent construits – des zones de calme. Ils étaient l’orgueil des propriétaires et complétaient les précieuses et exotiques plantes ligneuses.
 
L‘ARBORETUM  DE ŽAMPACH
Les parties du château sont étendues à des espaces et des parcs. En 2007 l‘ Arboretum de Žampach est devenu membre de l’union des jardins botaniques de République tchèque. L‘Arboretum se trouve dans le piémont des montagnes Orlický à 440 mètres au dessus du niveau de la mer.
Dans l’Arboretum de  Žampach, on trouve des représentations dendrologistes de valeur ainsi que sporadiquement  différentes sortes de plantes ligneuses. Le système d’information de l’arboretum englobe en outre d’autres cercles cognitifs, dans laquelle les habitats mettent à disposition les informations élémentaires (les textes, les images et les photographies) en tout plus de cent familles de plantes ligneuses, dont il est possible de chercher facilement leurs substituts. En tout l‘arboretum et les parcs du château de Žampach comprennent plus de 500 sortes de variétés de plantes ligneuses.  Le système d’information de l‘arboretum sur le terrain se compose d’un panel préliminaire provenant de 15 tableaux d‘informations réciproques, de schémas pourvus de cercles cognitifs, ainsi que de registres de recherches. Ensuite, la désignation du tableau des plantes ligneuses unitaires incluent l’héritage des informations réciproquement fixées. Sous forme électronique, ce système est ensuite accessible au public sur les pages www de l‘arboretum. La donnée experte des plantes ligneuses est menée dans un système séparé et standardisé par l’union des jardins botaniques de République tchèque.
L‘Arboretum s‘intègre au programme pour le maintien d’un fond recueilli de plantes ligneuses, il est aussi ouvert aux besoins de la recherche et de l‘enseignement. Mais il assure avant tout une accessibilité annuelle de la zone de l‘arboretum pour le public. Par l‘intermédiaire du centre d’information touristique de Žampach, il garantit des programmes pour des groupes organisés par un guide et un accès internet.
 
Nous attendons avec impatience votre visite !



Qui sommes-nous ?LE FOYER SOUS LE CHÂTEAU DE ŽAMPACH



Dons financiers - information